Traits

1

Courbes d'aimantation

  Lw matériau magnétique est composé par la substance ferromagnétique ou ferrimagnétique. Par la force du champ magnétique supplémentaire H, il doit avoir une intensité d'aimantation M ou une induction magnétique B, leur courbe de variation par intensité de champs magnétique H est appelée une courbe d'aimantation (courbe M ~ H Ou B ~ H).
 
  La courbe d'aimantation est généralement non linéaire et présente deux caractéristiques: la saturation et l'hystérésis magnétique. C’est-à-dire que, lorsque le champ magnétique H est suffisamment fort, M peut atteindre un certain chiffre de saturation Ms. Si H continue d'augmenter, Ms reste constante ; et lors de la saturation du matériau M, que le champ magnétique externe H est réduit à zéro, M ne revient pas à zéro mais change le long de la courbe MsMr. L'état de travail du matériau est équivalent à un certain point de la courbe M~H ou de la courbe B~H, ce que l'on appelle souvent un point de travail.
2

Paramètres magnétiques du
dispositif magnétique doux

  Induction magnétique à saturation Bs: sa taille dépend de la composition du matériau et son état physique correspond à l'arrangement ordonné des vecteurs magnétiques à l'intérieur du matériau.

  Induction magnétique restante Br:un paramètre caractéristique sur la courbe d’ystérésis magnétique, le chiffre de B lorsque H revient à zéro.

  Rapport rectangulaire: Br / Bs

  Champ coercitif Hc: indique le degré de difficulté de la magnétisation en fonction de la composition du matériau et les défauts (impuretés, sollicitation, etc.).

  La perméabilité magnétique μ : le rapport de B et H dans tous les points dans la courbe d'hystérésis et étroitement liée à l'état de fonctionnement de l'appareil.

  La perméabilité magnétique initiale μi, la perméabilité magnétique maximale μm, la perméabilité magnétique différentielle μd, la perméabilité magnétique d’amplitude de la vibration μa, la perméabilité magnétique effective μe, la perméabilité magnétique pulsée μp.

  Température de Curie Tc: l'intensité d'aimantation du matériau ferromagnétique diminue lorsque la température augmente. S’il atteint une certaine température, l'aimantation spontanée se transforme à la paramagnétique. La température critique est la température de Curie. Elle détermine la limite de température supérieure pour le fonctionnement des éléments magnétiques.

  Perte P: perte d'hystérésis Ph et perte de tourbillon Pe. P = Ph + Pe = af + bf2 + c Pe ∝ f2 t2 / , si ρ réduit, le moyen de réduire Ph est réduire Hc ; le moyen de réduire Pe est amincir le t (épaisseur du matériau magnétique)et la résistivité ρ.  La relation entre la perte du noyau magnétique et l'augmentation de la température est (si l’on ingnore la vitesse du vent) : dissipation de puissance totale (mW) / surface (cm2).

3

La conversion entre les
paramètres magnétiques du
dispositif magnétique et
les paramètres électriques
des dispositifs

  Lors de la conception d'un dispositif magnétique doux, il doit déterminer d'abord les caractéristiques tension-courant du dispositif en fonction des exigences du circuit. Les caractéristiques tension-courant du dispositif sont étroitement liées à la forme géométrique et à l’état d'aimantation. Le concepteur doit être familier avec le processus d'aimantation du matériau et saisir la conversion entre les paramètres magnétiques du matériau magnétique doux et les paramètres électriques de dispositif. Designer un dispositif magnétique doux comprend en général trois étapes: sélection d'un matériau approprié ; déterminer raisonnablement la forme et la taille du noyau magnétique ; simuler l'état de fonctionnement du noyau pour obtenir les paramètres électriques correspondants.


+86 (0)574 8626 6469+86 574 8637 0633